HHHHHHHHHHHH

 

 

 

De même, il fera de l'Algérie un des leaders du mouvement des non-alignés. Il défend également sans relâche les processus de décolonisation dans le monde. L'Algérie devient ainsi le porte-parole du tiers-monde et particulièrement dans sa revendication pour un  nouvel ordre économique international. Elu à l'unanimité Président de la 29ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, en 1974, Abdelaziz Bouteflika obtient la mise au ban par la communauté internationale du régime sud-africain pour sa politique d'apartheid et fait admettre, malgré les oppositions, le leader de l'Organisation de Libération de la Palestine , feu Yasser Arafat, qui prononcera un discours devant l'Assemblée Générale.  Il préside également, en 1975, la 7ème session extraordinaire consacrée à l'énergie et aux matières premières dont l'Algérie était l'un des initiateurs. A la mort du Président Boumediene, en 1978 , et  en tant que  plus proche compagnon du défunt, il prononce une oraison funèbre remarquée. Mais il devient, dès cette année, la principale cible de la politique de«déboumédiènisation» et est contraint à un exil qui durera plus de 6 années. Il est de retour en Algérie en janvier 1987 et sera signataire de la « motion des 18 » consécutive aux événements d'octobre 1988

1.2.3.4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui sommes-nous, Partenariat, Publicité, Contact, Ajouter aux favoris, Forum, Liens

 

 

Copyright by asma.com | webmaster